Travailler dans l’immobilier en tant qu’auto-entrepreneur

Agent immobilier qui sert la main de son client après la signature d'un acte de vente

Aujourd’hui, plus de 2 millions de Français travaillent dans l’immobilier et ce secteur continue de recruter de plus en plus. L’immobilier est en effet un secteur qui attire de nombreuses personnes désireuses de travailler au contact des gens et de mettre à profit leur profil commercial. Autre aspect qui attire les agents immobiliers en devenir : la possibilité de travailler à son compte. Attention toutefois, car il existe certaines subtilités pour pouvoir adopter le statut d’auto-entrepreneur dans l’immobilier.

Les avantages du statut d’auto-entrepreneur

Depuis le 1er janvier 2009, toute personne qui le souhaite a la possibilité d’adopter le statut d’auto-entrepreneur, aussi appelé régime micro-entrepreneur. Grâce à ce statut, il est possible de travailler à son compte et d’être son propre patron, en bénéficiant de démarches simplifiées. Les avantages du statut d’auto-entrepreneur sont nombreux :

  • Pas besoin de tenir une comptabilité : vous avez uniquement besoin d’ouvrir un compte bancaire dédié à votre activité et déclarer (chaque mois ou chaque trimestre) le montant de votre chiffre d’affaires ;
  • Pas de charges sociales si votre chiffre d’affaires est nul ;
  • Possibilité de bénéficier de l’ACCRE et de l’ARE en plus de son statut d’auto-entrepreneur ;
  • Pas de TVA : ni à facturer, ni à déclarer.

Pour pouvoir conserver votre statut d’auto-entrepreneur et continuer à bénéficier de ses avantages, vous devez toutefois veiller à ne pas dépasser un certain seuil de chiffre d’affaires. Ce seuil a augmenté en 2018 :

  • 170 000 euros pour les activités commerciales et d’hébergement ;
  • 70 000 euros pour les activités de prestations de services et les professions libérales.

Le statut d’auto-entrepreneur dans l’immobilier

Selon la profession que vous souhaitez exercer dans l’immobilier, vous ne pourrez pas forcément bénéficier du statut d’auto-entrepreneur. Par exemple, si vous envisagez de devenir agent immobilier indépendant, sachez qu’il s’agit d’une activité relevant de la TVA immobilière, qui est tout simplement exclue du régime d’auto-entrepreneur. Vous devrez donc adopter un autre statut, comme celui d’entreprise individuelle par exemple. De plus, vous devez au préalable détenir une carte T.

En revanche, si vous souhaitez devenir agent commercial en immobilier, vous n’avez pas besoin de carte T et vous avez la possibilité d’adopter le statut d’auto-entrepreneur. Il existe toutefois une distinction entre le métier d’agent immobilier et celui d’agent commercial en immobilier. Ce dernier agit en réalité en tant que mandataire immobilier pour un agent.

Les agents commerciaux en immobilier auto-entrepreneurs ont également la possibilité de rejoindre un réseau de conseillers indépendants. Cela leur permettra notamment d’être accompagné dans leur activité et pourquoi pas de se former pour devenir négociateur immobilier indépendant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

28